mardi 22 novembre 2016

La canneberge : LE fruit vedette de l’automne

texte par Louise Gagnon

Ce petit fruit acidulé a des vertus santé qui ne se démentent pas. Le Québec a beau être parmi les plus grands producteurs et transformateurs de canneberges, ces petites baies rouges gagnent encore à être connues.

Bienfaits
Juste sous le bleuet et le sureau qui trônent au sommet, la canneberge figure en haut de liste parmi les fruits et légumes ayant la plus grande capacité antioxydante. Par conséquent, on lui attribue un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et autres maladies chroniques, certains cancers et maladies liées au vieillissement. Rien que ça! De plus, sous forme de jus non sucré, on lui reconnaît aussi le pouvoir de prévenir les infections urinaires. D’ailleurs, les Amérindiens qui nous l’ont fait connaître, utilisaient l’«atoca» non seulement comme nourriture et moyen de conservation mais aussi comme remède.

Achat et conservation
Disponible de septembre à janvier, les canneberges fraîches, vendues dans des sacs perforés ou des coquilles, peuvent se conserver jusqu’à trois mois au réfrigérateur. Pour les conserver plus longtemps, la congélation est une option très simple à réaliser : on a qu’à emballer hermétiquement les canneberges dans un sac à congélation (sans même les laver). Elles peuvent ainsi se conserver jusqu’à 12 mois au congélateur. On les cuisine ensuite telles quelles, sans les dégeler.

En cuisine
Si on exclut les canneberges séchées et le jus, les canneberges se consomment cuites. Elles sont délicieuses en compote dont on garnit le yogourt, le gâteau au fromage, la tarte au chocolat, le gâteau quatre-quart, le gruau du matin, une tartine au fromage, etc. On les incorpore aussi dans les muffins, les croustades aux pommes ou aux poires, les scones et autres desserts de même que dans des smoothies en compagnie de d’autres fruits comme les fraises et les framboises. Parmi les parfums qui lui vont bien, il y a le zeste d’orange, la vanille, l’érable, le miel et le gingembre. Tout comme on le ferait avec du citron pour ajouter une note acidulée, on peut aussi ajouter des canneberges dans des mets salés. Non seulement la gelée de canneberges sied bien à la dinde, mais on peut aussi ajouter une poignée de canneberges à du poulet rôti, une farce, un pain de viande, une sauce pour accompagner le filet de porc, et ainsi de suite. Les canneberges sont aussi délicieuses en chutney, ketchup et autres condiments sucrés-salés.